05/02/2015

La mésaventures des personnes ayant une communication différentes

Le GILDEC 69 est un groupe de personnes qui ont des Difficultés d’Élocution et de Communication (DEC) et qui se réunissent dans les locaux de notre délégation.

Le groupe a réalisé un album avec les anecdotes rédigées. Ces anecdotes vécues reflètent les obstacles que rencontrent au quotidien les personnes DEC, en plus de leur handicap. Le tome 1 a été illustré par Sylvain Gallet.

Nous vous proposons de découvrir les anecdotes au fur et à mesure :

2/6 Merci Madame d’avoir fait perdre une demie journée à plusieurs personnes … de Philippe

Portrait Philippe

A propos de Philippe :

  • Né en 1969, Philippe a été le référent du Gildec du Rhône, de 2012 à 2014.. Philippe est autonome pour ses (nombreuses) sorties. Philippe aime l’informatique ainsi que les activités sportives « extrêmes » : parachute, escalade, ski, …
  • Philippe s’exprime avec la méthode Bliss (tableau de communication avec des symboles pointé avec un stylo optique fixé à la monture d’une paire de lunettes).

« Un jour dans le métro, une femme m’aborde pour me dire que j’étais fou ! Elle passe alors un coup de fil au SAMU. Elle ne voulait pas que je parte seul. Elle met la main sur la poignée de mon fauteuil électrique pour me retenir. J’ai essayé, en actionnant le moteur de mon fauteuil, de forcer le passage. Le SAMU arrive. Ils m’embarquent dans leur ambulance et nous voila partis pour l’hôpital… Des médecins sont venus m’accueillir. L’un d’entre eux a regardé dans ma sacoche et a trouvé mon papier de présentation. Il a alors appelé le foyer dans lequel je résidais. Un éducateur est venu me chercher. Un autre est allé récupérer mon fauteuil. Car, pour ne rien arranger, le SAMU m’avait embarqué sur un brancard et avait laissé mon fauteuil électrique en plan … Et les copains avec lesquels j’avais rendez-vous avaient eu la surprise de trouver mon fauteuil vide. Le soir, je leur ai téléphoné pour m’excuser pour mon absence involontaire et pour leur expliquer toute l’aventure… Encore plus étonnant, la femme a tenu à me donner son numéro de téléphone, mais je n’ai pas trouvé utile, vous le comprendrez, de le conserver. C’est à se demander si le SAMU avait embarqué la bonne personne ! C’est d’ailleurs ce qu’ils m’ont laissé entendre … »

BD Philippe

 Nous tenons à remercier, pour leur participation active :

  • Sylvain Gallet, le dessinateur, et son ami Alex Jarret, pour les photographies ;
  • Emmanuel Perrier et Thierry Bouchex, de l’école Émile Cohl, à Lyon, qui ont permis la mise en place du projet ;
  • Catherine Bouilland, qui était chargée de mission à l’APF du Rhône et tous les bénévoles, accompagnants et assistants de communication qui ont également aidé lors des réunions et de la rédaction des anecdotes. Rappelons que le statut d’assistant de communication n’existe pas pour les personnes DEC mais nous continuerons à revendiquer pour ce droit qui nous est indispensable.

Commentaires

La différence ??
Pour une société inclusive !!
Il y a encore du travail !!

Écrit par : BERLY | 06/02/2015

Bravo, je me dis que mon fils de 8 ans vivra sa vie d'homme quand je vois le parcours de Philippe , même s'il doit croiser le chemin de telles personnes... Il y en aura toujours.

Écrit par : dorine | 09/02/2015

Bonjour,

Pour information, nous avons fini de publier les 6 anecdotes que vous pouvez retrouver ici : http://www.apfrhone.fr/et-la-patience-bordel-tome-1-66/.

Nous allons bientôt diffuser le tome 2 de cet album. Pour tout suivre, je vous invite à vous abonner au site de la délégation du Rhône (www.apfrhone.fr) ou à nous suivre sur Facebook (https://www.facebook.com/pages/APF-Rh%C3%B4ne/786994041324097).

Écrit par : Léa Jourjon | 16/02/2015

Les commentaires sont fermés.