24/04/2017

Clichés et préjugés : « Les gens me réduisent à mon handicap. »

Xavier Ballery a de grandes difficultés à parler et donc à être reconnu comme un adulte capable de décider et de choisir sa vie. Il est réduit à son handicap. Les représentations liées au handicap demeurent caricaturales en France et les préjugés limitent de nombreuses personnes handicapées.

 

Commentaires

Ayant été valide pendant presque 20 ans, et ayant joui d'une aisance exacerbée au niveau de l'élocution, je connais toute la difficulté de s'intégrer dans la société humaine en étant privé de cet "artifice" qui permet de faire valoir ce que de droit. Aussi, les proches qui connaissent l'existence de fonctions supérieures, parlent à votre place, déformant la pensée originelle. Ne citons pas, par pudeur, la pléthore de réactions négatives enjoignant l'exclusion.

Écrit par : laurent | 25/04/2017

Écrire un commentaire