21/12/2012

CONCOURS INTERNATIONAL "LES CORDEES" (6eme EDITION)

( vous pouvez aussi écouter cette note en cliquant ci-dessous )


Créé par l’Association des Paralysés de France et l’association Regards

Présidente d'honneur : Aline Pairet

Présidents du jury : Marie David C. et Bruno Gaurier

I - LES CATEGORIES :

PRIX DE LA BELLE CORDIERE : Poésie classique - Thème libre - 2 textes

PRIX DE LA ROSE D’OR : Poésie libre - Thème libre - 2 textes (40 lignes maxi par texte)

PRIX DU CALLIBOUR : Poèmes courts – Thème libre – 2 textes

PRIX DU CHAT PERCHE : Conte ou nouvelle – Thème libre - 1 texte n’excédant pas 5 pages

PRIX DU VIRGILE TRAVESTI : Texte humoristique ne dépassant pas 5 pages

PRIX DE LA ROTONDE : Courte pièce de théâtre ou sketch ne dépassant pas 5 pages.

PRIX DE LA MARQUISE DE SEVIGNE : Lettre d’amitié n’excédant pas 3 pages

-PRIX DE L’HERBE ROUGE : Lettre ouverte au président de la république, n’excédant pas 3 pages.

PRIX DENISE BOIZOT : Toutes formes de texte ayant pour thème : Nous venons de construire la première marche d’un grand

escalier… qui reste à faire. - Denis Cordonnier – 1 texte (moins de 5 pages)

PRIX DE L’AVENIR : (moins de 30 ans) Toutes formes – 1 texte (moins de 3 pages)

PRIX DU GRAIN DE SABLE : 1 à trois textes très courts écrits avec le langage utilisé pour les SMS. La poésie doit

essentiellement se trouver dans l’esprit, le langage.

PRIX DU CHEVREFEUILLE : Lettre d’amour n’excédant pas 3 pages.

PRIX DU "DEFI D’EVELYNE" : Slam sur papier ne dépassant pas 50 lignes, en 2 exemplaires.

-PRIX ALAIN STIENNE : Art postal - Thème libre - création d’une enveloppe originale par toutes les techniques de votre choix mais

qui doit être envoyée et acceptée par la poste et affranchie comme un courrier traditionnel (bien affranchir au poids de la lettre

PRIX DE LA LUMIERE : photo de format A4 (21x 29,7cm). Tirage sur papier photo. Thème : Nous venons de construire la première marche d’un grand escalier… qui reste à faire. - Denis Cordonnier

II – CONDITIONS DE PARTICIPATION

o Le concours est ouvert aux auteurs francophones du monde entier jusqu’au 15 avril 2013

o Les premiers lauréats ne peuvent concourir l'année suivante dans le même prix.

o On peut participer individuellement ou en groupe (atelier d’écriture, maison de retraite)

III – PRESENTATION DES TEXTES

_ Les textes seront dactylographiés sur une feuille 21x 29,7 - en 5 exemplaires, 2 pour le slam. Pour la poésie, les textes 1 et 2

agrafés ensemble. Les poèmes courts (callibour, SMS) seront présentés sur la même page. Police Times New Roman ;

Taille 12.

Aucune couleur ni illustration ne sera admise dans les textes,

Indiquer au dos de la photo une référence de 3 lettres et 3 chiffres (pour le prix de la lumière)

Indiquez en haut et à droite une référence de 3 chiffres et 3 lettres ainsi que la section choisie :

ex: 125 BJC – prix de la rotonde (NB: Cette référence sera la même pour toutes les sections.)

IV – QUELQUES PRÉCISIONS

POÉSIE LIBRE : (deux textes) Poésie rimée et non rimée, sans application de règle stricte. Les poèmes doivent être construits,

imagés, émouvants…. pas plus de 6 strophes maximum)

POÉSIE CLASSIQUE : (deux textes) les règles doivent être impérativement respectées ; tout manquement entraînera l’annulation

de vos textes. Référence au guide de prosodie "Comment l’écrire ?" de Philippe Jeannet ou aux guides de J. J. Bloch.

POEMES COURTS : Attention, les poèmes courts sont des textes courts à forme fixe (haïkus, tankas, cinquains…). En aucun cas

de simples petites poésies ou textes.

 - POESIE PAR SMS : texte très courts de poésie libre dans le style SMS.

CONTE : (un texte n'excédant pas cinq pages) Récit court, totalement imaginaire, faisant appel au fantastique, au merveilleux ou

au rêve.

NOUVELLE : (un texte n'excédant pas cinq pages) Récit court relatant un événement ou une action comportant peu de

personnages.

PRIX DU "DEFI D’EVELYNE": Les slams seront jugés sur CD et qu’un enregistrement avec l’ordi ou toute autre technique est

indispensable pour le jury.

V – DROITS D'INSCRIPTION

Le droit d’inscription est de :

- 10 € pour une catégorie

- 15 euros pour deux catégories

- Ensuite 5€ par catégorie supplémentaire

- + 3 timbres au tarif en vigueur.

Pour les pays autres que la France, merci d’ajouter 3 € à votre règlement global en remplacement des timbres.

VI – VOTRE ENVOI

Glisser dans une enveloppe cachetée la fiche d’inscription correctement remplie.

Mettez sur cette enveloppe votre référence et la (les) prix(s) choisi(s). Votre anonymat est ainsi respecté.

Votre envoi ( non recommandé ) se compose donc ainsi :

Vos textes en 5 exemplaires (pour la poésie textes 1 et 2 agrafés ensemble,

ou feuilles agrafées pour les contes et nouvelles) ou 2 pour le slam

Votre enveloppe cachetée contenant votre fiche d’inscription dûment remplie

3 timbres au tarif en viguer au moment de l’envoi

-- Un chèque du montant exact au nom de l’APF.

Envoyez le tout à cette adresse uniquement :

Marie-Agnès Brossard – 50, avenue Edouard Millaud – 69290 Craponne

04 78 44 85 04 – brossard.marie-agnes@wanadoo.fr

VII - REMISE DES PRIX

La remise des prix aura lieu en septembre 2013 à Paris

 Les prix sont : Edition d’un recueil tous les deux ans avec textes des premiers des deux années, trophées, médailles, diplômes,

etc.

Le jury est composé de membres reconnus de la littérature et d'un ¨candide¨. Les décisions du jury sont sans appel.

VIII – Quelques explications sur les noms des prix de notre responsable du concours, Marie-Agnès

Brossard.

- Le prix de la Belle Cordière : Je suis lyonnaise et ne manques pas vraiment une occasion de le rappeler. Lyon ne fut-elle pas la

capitale des Gaules et, au XVI°s, un pole culturel très important où se retrouvaient grands imprimeurs, médecins célèbres et poètes.

Ils se rassemblaient dans les jardins de la belle cordière, Louise Labé, épouse d’un cordier très réputé et poétesse. Pour nous, elle

incarne les cordées et la poésie classique.

- Le prix de la rose d’or nous emmène dans la France d’avant la révolution. Un concours littéraire, les Floralies d’Aquitaine, avait pour

prix un bijou, une aubépine d’or. C’est à cela, qu’un certain messire Fabre, dut le nom sous lequel l’histoire le reconnaitra. Fabre

d’Eglantine est un des chantres de la Révolution. C’est un peu lui qui remet le prix de la poésie libre.

- Le prix du callibour est une nouveauté. Il récompense les poèmes courts à forme fixe (haïkus, tankas, cinquains, calembour…) Ne

cherchez pas le mot callibour dans le dictionnaire, il n’y est pas. En fait, il n’existe pas. Callibour est la contraction de calligramme etde calembour. Un grain de folie ne nuit pas !

- Le prix de l’avenir. Il est réservé aux jeunes (jusqu’à 30 ans) qui sont l’avenir de l’APF.

- Le prix du chat perché, prix de contes et nouvelles, doit son nom à Marcel Aymé : les contes du chat perché.

- Le prix du Virgile Travesti, rassemble de textes drôles, humoristiques. J’ai choisi ce nom en hommage à Paul Scarron, un poète,

romancier, du XVII°, grand handicapé et figure de proue de la littérature burlesque.

- Le prix de la marquise de Sévigné récompense la meilleure lettre d’amitié, genre qui a rendu célèbre la marquise.

- Le prix du chèvrefeuille pour les lettres d’amour doit son nom au lai du chèvrefeuille. Je sais, ce n’est pas une lettre ; on ne peut

pas tomber juste chaque fois. C’est quand même un très beau texte d’amour, l’histoire de Tristan et Yseult.

- Le prix de l’herbe rouge est un peu spécial. Il récompense la meilleure lettre ouverte au président de la République. L’herbe rouge

est un roman de Boris Vian, seul artiste qui, à ma connaissance, en a écrit une, devenue chanson. Ou peut être parce que j’aime ce

texte.

- Le prix de la rotonde : Ce prix s’adresse aux auteurs de théâtre, de sketches. Une rotonde évoque quelque chose de rond, un

théâtre, un odéon.

- Le prix du grain de sable : en raison d’une poésie par SMS trouvée sur internet : Si l’amour était un grain de sable, moi je t’offrirai le Sahara

- Le prix Denise Boizot nous rappelle une grande dame des cordées et de l’association des Paralysés de France. 3/10ème de vision

à un oeil, rien à l’autre, des jambes raides, elle guide difficilement son fauteuil électrique avec ses mains déformées, a besoin de

bénévoles pour lui lire les cordées. En 1945 200 PR attendent pour y être affectés. Avec son Auxiliaire de vie, Denise se rend un peu

partout en France pour faire connaître les Cordées.

- Le prix de la lumière évoque la lumière sans laquelle il n’y aurait pas de photo.

- Le Défi d’Evelyne : Ce prix se réfère à Evelyne Delacourt, responsable adjointe des cordées, décédée en 2011, et qui avait souhaité

lancer ce prix par amour du SLAM.

-Le prix Alain Stienne : Passionné d’art postal, les courriers d’Alain étaient attendus par chaque cordiste. Un hommage à ce cordiste

attachant, humaniste et ô combien regretté aujourd’hui qui nous a quitté en 2012. Ce prix est un clin d’oeil d’amitié.

 

Bulletin de participation 

Les commentaires sont fermés.