Informations

  • Coronavirus : un clip musical sur le confinement, réalisé par les résidents d'une maison d'accueil spécialisée

     

    Les résidents de cette résidence spécialisée à Cormontreuil ont tous contribué au clip sur le confinement. / © Capture écran Youtube
    Les résidents de cette résidence spécialisée à Cormontreuil ont tous contribué au clip sur le confinement. / © Capture écran Youtube

    Ils sont 44 résidents avec un handicap moteur sévère dans une maison d'accueil spécialisée près de Reims, à Cormontreuil. Ils ont réalisé, avec l'équipe soignante, un clip émouvant sur le confinement. 

    Par Matthieu Mercier

    La mise en ligne de ce clip musical sur le confinement a provoqué des larmes parmi les résident de la maison d'accueil spécialisée, ce vendredi 27 mars. Un clip, raconte Fabienne Ducerf, chef de service socio-éducatif, qui a été élaboré avec l'ensemble des résidents et du personnel de l'établissement situé à Cormontreuil, près de Reims.

    "Ce clip, on en a eu l'idée, car on a une équipe d’animation avec une salariée qui anime une chorale. Une aide soignante, Juliette, qui chante très bien. Avec les résidents, ils ont fait cette chorale et transformé la parodie "Confinés". Puis un éducateur a monté le clip et l'a publié ce vendredi sur Youtube. Il a été réalisé en une semaine. Cela a resserré les liens, certains pleuraient, des familles nous ont dit que c’était super". Un peu de positif, en période de pandémie, voilà qui fait du bien. 

    VIDEO réalisée par les résidents et les soignants de la Maison d'Accueil Spécialisée Marc Toussaint, à Cormontreuil près de Reims. 1ère partie: Musique adaptée à partir de "Libérée, Délivrée" - Anais Delva (la reine des neiges). 2ème partie: Texte réalisé par Julien Pontvianne, résident de la structure spécialisée, autour du confinement suite à l'apparition du Covid-19. "Ce clip a été effectué pour apporter un peu plus de joie, de force et de cohésion au sein de notre établissement en ces temps difficiles..."
     
    Clip musical et Texte de la MAS MARC TOUSSAINT

    "Tout ce qu'il s'est passé autour de ce clip, ça fédère aussi l’équipe. Car même si tout le monde est volontaire, et que nos résidents vont bien, l'organisation est diférente en ce moment, poursuit Fabienne Ducerf. Les visites sont interdites, on prend beaucoup de précautions". Une organisation différente de celle qui prévalait avant le confinement. Les résidents doivent rester dans leurs chambres. Certains ont le droit de déambuler, mais de façon encadrée. Une situation lourde, "alors on essaye de divertir", précise la soignante.
     

    "Les réseaux sociaux, pour maintenir un lien, c'est positif"

    Le clip a tenu compte des distances sanitaires. Il a été partagé via les réseaux sociaux. La maison d'accueil a mis en place sa page Facebook.

    On découvre l'impact positif des réseaux, même confiné on peut aller à la rencontre des gens.
    - Fabienne Ducerf, chef de service socio-éducatif


    Dans cet établissement, les résidents sont 44 en temps normal. En ce moment, ils sont 31, âgés de 18 à 80 ans, car c’est un lieu de vie.  Et environ 20 soignants. "On fait partie de l’association d'aide aux IMC du Nord et de l’Est. Une association créée par des parents d’enfants pour informer sur les personnes infirmes moteurs cérébrales. Ce qui est frustrant, c’est que le milieu hospitalier est mis en valeur, les Ephad mais nous, le secteur IMC, on ne parle pas de nous qui sommes confinés, avec des résidents fragiles. Tous les jours, on tend le dos, car si le virus arrive chez nous, ça va être compliqué". 

    Ils ont des masques, "au compte-goutte. On espère qu’on va tenir. Nous expliquons la situation aux résidents, mais ça a été compliqué. Ils souffrent de ne pas voir leur famille, on a mis en place des appels par Skype. On conserve le lien. Le Skype, ça rassure tout le monde, ils peuvent se voir…et préserver le lien familial". 
     
  • Consignes, si je suis peut être malade du virus dans un établissement

     

    Si je suis malade, je peux donner la maladie à d’autres personnes.

    Je dois donc protéger les autres :

    • Mes proches
    • Les professionnels
    • Les résidents de ma structure

    Je fais certaines choses pendant deux semaines, au moins :

    Je continue à faire ce qu’on m’a déjà dit :

    • Me laver les mains, ou me faire laver les mains, très souvent
    • Tousser ou éternuer dans mon coude
    • Me moucher dans un mouchoir en papier et le jeter tout de suite
    • Ne pas serrer les mains, ni embrasser les autres.

    Maintenant que je suis malade, je dois porter un masque :

    • Surtout pendant qu’un professionnel me fais des soins, la toilette …
    • Quand des personnes s’approchent de moi à moins d’un mètre

    Je dois prendre ma température  si je peux, ou demander à un professionnel de vérifier ma température.

    Je dois dire si je ne me sens pas bien :

    • Si j’ai froid, si je frissonne
    • Si j’ai du mal à respirer
    • Si je toussebeaucoup

    Je reste le plus possible dans ma chambre, dans mon studio, chez moi :

    • Je n’invite pas mes amis et les autres résidents dans ma chambre
    • Je peux faire des activités seul comme par exemple :

    Lire, regarder la télé, jouer à des jeux vidéos, des jeux en réseau, regarder des documentaires  sur mon ordinateur

    • Je ne dois pas sortir de mon établissement

    Je reste en contact avec les gens que j’aime

    • Par téléphone
    • Par mail
    • Par skype

    Si je suis tout seul chez moi :

    • Je reste en contact téléphonique avec les professionnels de mon service
    • Les professionnels de mon service vont m’appeler souvent pour vérifier que je vais bien.

     

  • Affiche- Consignes à respecter si je suis malade du virus dans un établissement

    Nous sommes tous et toutes dans des situations bizarres, inédites, particulières, certains sont chez eux, d'autres travaillent, d'autres encore ne voient plus leurs proches etc... Le virus désorganise toutes nos vies. 
    certains personnes peuvent ne pas bien comprendre tout ce qui se passe.
     
    C'est pourquoi ces documents ont été rédigés pour tenter de leur faciliter la compréhension.
     

    APF france handicap vous propose cette affiche

     

     

  • Explications du Coronavirus adapté - Affiche ISAAC

    Nous sommes tous et toutes dans des situations bizarres, inédites, particulières, certains sont chez eux, d'autres travaillent, d'autres encore ne voient plus leurs proches etc... Le virus désorganise toutes nos vies. 
    certains personnes peuvent ne pas bien comprendre tout ce qui se passe.
     
    C'est pourquoi ces documents ont été rédigés pour tenter de leur faciliter la compréhension.
     

  • Consignes à respecter si je suis malade du virus dans un établissement

    Si je suis malade, je peux donner la maladie à d’autres personnes.

    Je dois donc protéger les autres :

    • Mes proches
    • Les professionnels
    • Les résidents de ma structure

    Je faire certaines choses pendant deux semaines :

    Je continue à faire ce qu’on m’a déjà dit :

    • Me laver les mains, ou me faire laver les mains, très souvent
    • Tousser ou éternuer dans mon coude
    • Me moucher dans un mouchoir en papier et le jeter tout de suite
    • Ne pas serrer les mains, ni embrasser les autres.

    Maintenant que je suis malade, je dois porter un masque :

    • Surtout pendant qu’un professionnel me fais des soins, la toilette …
    • Quand des personnes s’approchent de moi à moins d’un mètre

    Je dois prendre ma température  si je peux, ou demander à un professionnel de vérifier ma température.

    Je dois dire si je ne me sens pas bien :

    • Si j’ai froid, si je frissonne
    • Si j’ai du mal à respirer
    • Si je toussebeaucoup

    Je reste le plus possible dans ma chambre, dans mon studio, chez moi :

    • Je n’invite pas mes amis et les autres résidents dans ma chambre
    • Je peux faire des activités seul comme par exemple :

    Lire, regarder la télé, jouer à des jeux vidéos, des jeux en réseau, regarder des documentaires  sur mon ordinateur

    • Je ne dois pas sortir de mon établissement

    Je reste en contact avec les gens que j’aime

    • Par telephone
    • Par mail
    • Par skype

    Si je suis tout seul chez moi :

    • Je reste en contact téléphonique avec les professionnels de mon service
    • Les professionnels de mon service vont m’appeler souvent pour vérifier que je vais bien.

     

  • À lire : Si vous ne m’avez pas compris... faites-moi répéter !

    Le dernier ouvrage de Gildas Trévetin, Éditions Histoires Ordinaires, 2019.

    Il y a plus de 35 ans maintenant, Gildas Trévetin ose écrire. Alors jeune homme, dynamique dans son fauteuil, il défend becs et ongles sa place à part entière dans une société bloquée par l’ignorance. Tous les moyens sont bons pour provoquer chez l’autre le respect de sa différence : il est élu communal, animateur radio, militant associatif, engagé à l’UDB...

    Ces mots jetés sur le papier en 1986, enrichis de son témoignage actuel et de celui de sa compagne Marie-Claude Gaillard, Gildas Trévetin nous les offre aujourd’hui comme les témoins d’une histoire qui n’est pas terminée, celle de la lutte pour la dignité des personnes en situation de handicap.

    - le site web de l’auteur : www.gildas-trevetin.com


    Une vraie équipe

    C’est Marie-Claude qui tape ses phrases. Marie-Claude pour laquelle chaque mot est aussi une victoire sur la polio...

    - Gildas : « Quand je suis parti, je ne peux pas être coupé... »

    - Marie-Claude : « Il a déjà tout embobiné dans sa tête avant, jusqu’à l’équivalent de deux pages ; quand je tape, si jamais je l’interromps, je risque de lui faire perdre son idée, il va s’énerver... » (rires).

    Alors, de ses deux doigts, Marie-Claude tape

    « sans trop réfléchir ». Et ils discutent après, du style et du reste, tous les deux devant l’ordinateur.

    (Michel Rouger in Histoires ordinaires.fr)


    - Le site pour commander l’ouvrage : www.histoiresordinaire.fr.


    Gildas Trévetin au journal de FR3 Bretagne, 23 avril 2019 :

  • Communication adaptée

    Un enjeu de taille dans lequel APF France handicap s’est engagée : les supports de communication adaptée, qui associent des contenus faciles d’accès, une iconographie qui permettent aux usagers des structures médico-sociales en difficulté de compréhension, de communication, d’accès à l’écrit ou encore non francophones d’accéder à leurs droits.

    Le groupe PULSE « Participation Usagers Loi Structures Etablissements », composé de professionnels de structures APF France handicap est chargé de travailler à l'élaboration de ces documents.

    Reflet de l'expertise d'APF France handicap en la matière, il est heureux de mettre à la disposition des internautes ses principaux supports de sensibilisation dans un format non protégé. Afin de faire vivre au mieux le droit des usagers, chaque outil peut être modifié et s'adapter au plus près de l'environnement de communication de la personne et des pratiques institutionnelles.

    FALC.jpg

    Communiquer de façon claire, dans le respect des normes européennes facile à lire et à comprendre FALC est utile au plus grand nombre. C'est la raison pour laquelle vous trouverez aussi en facile à lire et à comprendre la charte d'APF France handicap et son modèle de règlement intérieur de CVS.

    Contact: pulse@apf.asso.fr

    Consulter le Flyer de présentation de PULSE

     

  • Le mois d’octobre est dédié à la CAA : Communication Alternative et Améliorée

    Pour cette occasion, l'association ISAAC francophone vous propose de mettre en valeur toutes vos actions de sensibilisation à la CAA.
    Dans différents lieux, retrouvez des rencontres, animations et opérations qui vous feront vivre la Communication alternative et améliorée. Montez vos propres activités et évènements autour de la CAA. Dédiée aux personnes pour lesquelles l’usage de la parole est complexe, la CAA permet de communiquer avec les autres par différents moyens. Donnons la possibilité à tous de s’exprimer avec tout le monde !
     
    Partagez vos expériences de CAA !
    Sur le groupe Facebook « Mois de la CAA - Isaac »
    En nous contactant sur isaac-fr.org