• Communication adaptée

    Un enjeu de taille dans lequel APF France handicap s’est engagée : les supports de communication adaptée, qui associent des contenus faciles d’accès, une iconographie qui permettent aux usagers des structures médico-sociales en difficulté de compréhension, de communication, d’accès à l’écrit ou encore non francophones d’accéder à leurs droits.

    Le groupe PULSE « Participation Usagers Loi Structures Etablissements », composé de professionnels de structures APF France handicap est chargé de travailler à l'élaboration de ces documents.

    Reflet de l'expertise d'APF France handicap en la matière, il est heureux de mettre à la disposition des internautes ses principaux supports de sensibilisation dans un format non protégé. Afin de faire vivre au mieux le droit des usagers, chaque outil peut être modifié et s'adapter au plus près de l'environnement de communication de la personne et des pratiques institutionnelles.

    FALC.jpg

    Communiquer de façon claire, dans le respect des normes européennes facile à lire et à comprendre FALC est utile au plus grand nombre. C'est la raison pour laquelle vous trouverez aussi en facile à lire et à comprendre la charte d'APF France handicap et son modèle de règlement intérieur de CVS.

    Contact: pulse@apf.asso.fr

    Consulter le Flyer de présentation de PULSE

     

  • Le mois d’octobre est dédié à la CAA : Communication Alternative et Améliorée

    Pour cette occasion, l'association ISAAC francophone vous propose de mettre en valeur toutes vos actions de sensibilisation à la CAA.
    Dans différents lieux, retrouvez des rencontres, animations et opérations qui vous feront vivre la Communication alternative et améliorée. Montez vos propres activités et évènements autour de la CAA. Dédiée aux personnes pour lesquelles l’usage de la parole est complexe, la CAA permet de communiquer avec les autres par différents moyens. Donnons la possibilité à tous de s’exprimer avec tout le monde !
     
    Partagez vos expériences de CAA !
    Sur le groupe Facebook « Mois de la CAA - Isaac »
    En nous contactant sur isaac-fr.org

  • Secours – une housse de ceinture pour informer d’un handicap

    Secours - une housse de ceinture pour informer d'un handicap

    C’est en se demandant comment elle ferait pour prévenir du handicap de sa fille en cas d’accident la laissant incapable de parler aux secours, qu’une australienne a inventé une housse de ceinture préventive…

    Que faire en cas d’accident de voiture pour prévenir que l’on est porteur un handicap, d’un implant, d’une maladie particulière ou d’autisme ? C’est la question a laquelle a tenté de répondre une maman australienne de 5 enfants, Nathalie Bell en ayant l’ingénieuse idée de fabriquer une housse de ceinture de sécurité indiquant que sa fille est porteuse d’un implant cochléaire, qui implique qu’elle ne peut pas passer d’IRM notamment.

    C’est par pure angoisse de ne pas pouvoir indiquer aux secours les soucis de santé de sa fille en cas d’accident de la route la rendant inconsciente qu’elle a eu l’idée de ces coussins préventifs. En publiant son invention sur sa page Facebook, le succès a été immédiat et salué par le public mais également par les professionnels, qui pensent que cela serait un vrai gain de temps lors d’accidents corporels.

    Disponible sur sa boutique 

    personalisedbynat.com, les housses de Nathalie Bell sont vendues environ 13€ et sont déclinables pour les sac à dos, Quatorze maladies et handicap sont disponibles, y compris la maladie d’Alzheimer pour les adultes avec un déficit cognitif. Les messages de la collection ne sont disponibles qu’en anglais mais il est possible d’acheter une housse neutre et d’y faire inscrire des infos personnalisées.

     

    Source : Handieasy blog

  • BDs : "Prenez le temps de nous écouter ", " Nous avons tous un handicap"

    Voici deux super bande dessinée réaliser par groupe DEC de  Lyon !  (A télécharger)  

    Prenez le temps de nous écouter

     

    Nous avons tous un handicap 

  • HANBUCHES A HANBAUCHES

     

    La pièce a été jouée au cours de la 18ème édition du festival : "LE TOUT POUR LE TOUT", le lundi 17 juin 2019 à 18 H dans la salle du " Quart'Ney à Angers. Une comédie mise en scène par Henry Le Levreur d'après un texte écrit par Sylvie Tennenbaum, référente du GINDEC à 'APF France handicap.

  • Stéphane et son assistant de communication un duo au diapason

     

    Témoignage de Stéphane qui est administrateur à l'APF. Stéphane à des difficultés d'élocution et de communication et il a besoin notamment d'un assistant de communication pour effectuer son mandat d'élu.

  • #LesTutosDeLudo - Communiquer

    Ludo et Violette vous montrent les gestes du quotidien pour accompagner une personne en situation de handicap.

  • Adapter l’information et les documents écrits : la communication adaptée

     Les lois de 2002 de rénovation sociale puis celle de 2005 relative à l’égalité des droits et des chances, affirment la place et les droits des personnes en situation de handicap, les replacent en tant que « sujets », « au centre de leur projet », habilitées à émettre un « consentement éclairé » sur ce qui leur est proposé etc...   Les mots sont irréprochables …

    Mais encore faut-il réunir les conditions pour qu’elles comprennent et puissent relire les informations, données souvent trop rapidement par oral ou par écrit.

                       Nous devons agir pour « accessibiliser » les informations données.

     

     

    « Accessibilisation »

    Beaucoup des personnes accompagnées dans nos services ou établissements, ou dans la société en général, sont en difficulté multiples : difficultés motrices, mais aussi troubles cognitifs ou sensoriels associés, accès à la lecture etc… elles ont souvent de la difficulté à se concentrer, à mémoriser, à lire et à écrire, ou à gérer une situation inconnue.

    Dans les situations de non compréhension, elles peuvent se mettre en retrait et adopter une attitude passive, attendant même que quelqu’un d’autre fasse des choix pour elles. Alors qu’avec une information claire, elles pourraient probablement exprimer leur avis.

    Pictogramme S3A

    L’accessibilité concerne de façon générale la circulation dans la cité et l’accès aux transports. Mais pour un déplacement autonome, pour une gestion de vie autonome, la société doit « accessibiliser » les informations et plus largement la communication à destination de ces personnes.

     

    « Accessibiliser », quoi ?

    Toute information sur : activités, décisions, emplois du temps, règlements, chartes, livrets d’accueil, projets individuels ou d’établissements,  organigrammes, comptes rendus de réunion, commissions diverses, papiers administratifs, modes d’emplois, consignes, listes, explications concernant un vote, une réunion, etc… 

    L’objectif est de s'adresser au plus grand nombre, y compris les personnes ayant des difficultés importantes. 

    Difficulté à comprendre : pictogrammes Arasaac. http://www.arasaac.org/

     

    « Accessibiliser », comment ?

    Un document en « Communication adaptée » propose des informations simples et claires, présentées à la fois par écrit (papier ou ordi) en texte simple, avec des images et illustrations qui en facilitent la compréhension. Le document peut aussi être écouté (enregistrement audio), ou accompagné de vidéo.

     

    En amont, un résumé en caractères bien visibles annonce l’objet du document.

     

    Le texte en français simple doit :

    • Etre pensé pour les personnes en question, même s’il concerne aussi le grand public
    • Utiliser des mots simples (mais pas forcément enfantins) et des phrases courtes. Une seule idée par phrase.
    • Etre illustré d’exemples concrets.
    • En évitant les métaphores et les sigles
    • Utiliser des phrases positives plutôt que négatives,
    • Utiliser des tournures actives plutôt que passives.
    • Privilégier la facilité de lecture plutôt que l’esthétique.
    • Utiliser des puces pour faire des listes plutôt que des virgules.
    • Utiliser la même police de caractères pour tout le texte, en évitant l’italique et les majuscules pour des mots entiers.
    • Utiliser les polices Arial ou Tahoma, mieux adaptées.
    • Eviter trop de couleurs, ou des fonds illustrés.
    • Les phrases commencent en début de ligne, sans aller à la ligne au milieu d’une formule verbale ou d’un mot.
    • Le texte n’est pas justifié à droite (espaces irréguliers entre les mots).

     

    Mettre en relief les informations importantes :

    • En début de texte
    • En gras
    • Encadrées

     

    Les illustrations(photos, pictos et images, symboles, dessins et graphiques) viennent éclairer la compréhension. Elles sont simples, et placées à l’endroit qu’elles sont censées éclairer. Elles ne sont pas censées « traduire » littéralement l’écrit en pictos, mais le faire comprendre.

    Utiliser le même style d’illustration au fil du texte, et systématiquement la même illustration pour la même idée.

    Topologie : La place des images peuvent signifier quelque chose tout autant que le dessin lui-même.  Un non lecteur doit pouvoir décoder « de quoi ça parle » !

     

    Conclusion :

    En adaptant ainsi la communication au sein des structures et des établissements, et en incitant à la promotion d’une communication adaptée utile à tous (tous les non lecteurs, tous les non francophones), nous améliorons l’accessibilité au sens large, permettons le libre exercice d’une plus grande citoyenneté.

     

    Pour surfer utile :

    Banque de pictogrammes Arasaac, gratuite : http://www.catedu.es/arasaac/ 

    Nous aussi : http://www.unapei.org/Nous-aussi-Une-aventure.html 

    Recommandations de bonnes pratiques : http://www.anesm.sante.gouv.fr/

    Documents PULSE (Participation Usagers Lois Structures Etablissements)

    http://participation-des-usagers.blogs.apf.asso.fr/communication-adaptee.html   

     

     

     

    Illustration extraite du CDRom Unapei

    Projet de vie avec la photo de la personne au centre et les choix d’activité autour en pictos : « Qu’est ce que l’établissement et moi souhaitons faire pour m’aider à vivre bien » ?

     

        

    Proposition en vue du CVS : En salle d’activité, on veut un ordi !

     

     

    Extrait d’un compte rendu de CVS. (Makaton)