• Expression libre

    Quelques propos recueillis pour inaugurer la rubrique témoignages:

    • On n'a pas le choix. On ne peut pas s'exprimer oralement. Alors, j'ai une bouche électrique... Ca change ma vie parce que maintenant, je peux parler avec mes amis sans une orthophoniste pour m'aider. Je peux parler à tous ceux qui n'ont pas l'habitude des codes." (Hervé)
    • " Il y a un grand décalage entre la parole que je peux exprimer et ce qu'il y a dans ma tête "(Fabien)
    • " Cette voix, c'est vrai qu'elle est pas très belle, mais faut la considérer comme si c'était sa voix naturelle et pas se poser de question. La voix de synthé n'est peut être pas très belle, mais elle est intelligible. " (Gautier)
    • Pascale : « Pour moi c'est plus long et plus fatigant, je tape avec mon petit doigt et j'ai beaucoup de crispations et de contractions sur tout le corps, qui me faut mal des fois. J'ai un clavier de 128 cases, avec des images et des lettres. Les images c'est pour aller plus vite, je sais lire et écrire et j'utilise aussi l'écrit mais c'est très long ! ...mon principal ennemi, c'est le temps de réponse !

      Si je n'avais que le fauteuil (seulement le handicap moteur), je pourrais m'imposer beaucoup plus facilement. Mais avec deux machines  c'est dur dur !!! ».

     

  • Vos témoignages

    Vos témoignages, vos retours d'expérience sont essentiels. Ils permettront l'ouverture de sujets qui dynamiseront les échanges, favoriseront une compréhension plus large des personnes en difficulté d'élocution voire feront émerger des solutions sur le mode de la pair-émulation.

  • Vocation du Groupe Initiative National

    U3.jpg« Les personnes en difficulté d'élocution ont tellement envie de dire ce qu'elles ont à dire !...»

    Parce que la parole représente le sésame de la mise en relation, de la communication et de la participation à la vie sociale, le groupe a retenu 3 axes de travail :

    1. Développer des groupes de paroles, par le partage d'expériences et la pair émulation
    2. Sensibiliser au problème de la difficulté d'élocution, au sein de l'APF et dans la cité
    3. Participer aux actions associatives ou publiques comme tout citoyen

    Ce blog est destiné à rendre compte des actions du groupe et à mettre à disposition des personnes en difficulté d'élocution, l'ensemble des ressources, informations utiles et pertinentes.

     

  • Troubles de la parole chez l'enfant

    Chez certains de nos enfants, peuvent se manifester très tôt des troubles de l’acquisition de la parole : parole altérée, très altérée, difficile, voire absente même si l’enfant présente des capacités intellectuelles normales. Des inquiétudes pour son avenir nous envahissent. Comment pourra-t-il être compris des autres? Car nous le savons bien: la communication, qui est un processus à deux, permet l’échange, l’affirmation de son identité. Elle facilite la création de liens, une meilleure qualité de vie…

    Téléchargez le doc "Quand les mots tardent à venir!"

  • Faciliter la participation aux réunions des personnes en difficulté d'élocution

    Pour participer, les personnes avec difficulté de parole ont des besoins spécifiques en fonction de la nature de leur déficience (troubles associés notamment sensoriels).

    Quel que soit le handicap, même un trouble de la parole, l’APF s’engage à ce que l’adhérent ou l’usager soit intégré à part entière aux discussions et aux débats, au sein des réunions associatives, institutionnelles ou en dehors, de façon à prendre pleinement sa place d’acteur et de citoyen. (cf : Projet associatif Démocratie ensemble, acteur & citoyen)

    Le Groupe Initiative Nationale a établi un cahier des charges précis de l'accessibilité à l'attention des organisateurs qui accueillent un public de personnes en difficulté d'élocution. A consulter à la suite...

    Lire la suite

  • Donner la parole au sein d'une association : bonnes pratiques

    "Savoir dire nos besoins :  comment organiser les réunions pour que notre parole soit  entendue, reconnue, promue, valorisée au sein d’une association."

    Intervention à la conférence d'ISAAC, Louvain, 2008

    Stéphane Irigoyen, Fabien Sabatier,
    Adhérents de l’Association des paralysés de France

    Tout d’abord je tiens à vous dire notre fierté d’intervenir aujourd’hui à cette conférence. Notre groupe APF est déjà intervenu à Bruxelles, à Neuchatel, à Dijon, bref, nous sommes devenus des fidèles, et Isaac nous donne la motivation nécessaire pour promouvoir la communication alternative et augmentative au sein de l’Association des Paralysés de France, immense association.
    Notre groupe existant depuis 2003 s’est constitué en « Groupe d’initiative nationale des personnes ayant des difficultés d’élocution ». Il développe un peu partout des groupes dédiés à ceux qui communiquent différemment et sensibilise l’association et le grand public.

    Lire la suite